Sursaut lumineux, éjection d’étoile, le trou noir Sagittarius A fait le ménage au centre de notre galaxie

La Voie Lactée compte des trous noirs, beaucoup de trous noirs. De récentes études indiquent que l’on pourrait en trouver près de 100 millions rien que dans notre galaxie ! Parmi eux, il y en a un qui sort particulièrement du lot : Sagittarius A, un trou noir supermassif situé au cœur de notre galaxie.

Cet astre colossal, 4 millions de fois plus massif que notre Soleil, s’est récemment fait remarquer à plusieurs reprises.

Le 13 mai dernier, il est brusquement devenu 75 fois plus lumineux que d’habitude, sans que l’on ne sache encore précisement pourquoi.

Une étoile engloutie ou un nuage passé trop prêt ?

Plusieurs hypothèses avancées par les scientifiques pourraient expliquer cette brusque explosion. La première concerne S0-2, une étoile située relativement proche du trou noir.  

Pour soutenir leur hypothèse, les astronomes de l’Université de Californie s’appuient sur la célèbre théorie de la relativité d’Einstein. Cette dernière énonce que la lumière qui sort d’un puissant champ gravitationnel, en l’occurence ce trou noir, perd de l’énergie et sa longueur d’onde se rapproche du rouge (redshift).

Une première observation de cette étoile S-02 en 2018, avait permis de procéder à de premiers relevés dont les données ont été comparées à celles d’aujourd’hui. Et surprise, on constate bien un redshift. Ce qui signifie que l’énergie de cette étoile est absorbée par le trou noir.

L’autre coupable potentiel de ce sursaut pourrait être G2, un nuage de poussières qui navigue dans la zone et dont la trajectoire a été sérieusement déviée à cause du trou noir. Si celui-ci a semble-t-il évité la zone de non-retour d’environ 2200 rayons de Schwartzschild depuis le coeur du trou noir (soit 200 fois la distance Terre-Soleil), il pourrait bien, selon les simulations du supercalculateur du Keck Telescope, ne pas avoir survécu à sa rencontre avec Sagittarius A.

Le nuage G2 percutant Sagittarius A © ESA

Ejection d’étoiles

Mais ce n’est pas tout, Sagittarius A est accusé d’un autre méfait sur la personne de S5-HVS1. Cette étoile se déplace à une vitesse de 1017km/s, soit quatre fois plus vite que notre Soleil !

L’étoile a voyagé pendant 4.8 millions d’années avant de se retrouver à l’emplacement où elle est aujourd’hui. Et l’analyse de son mouvement et de sa vitesse montre que sa trajectoire a croisé celle du trou noir il y a quelques millions d’années. Sagittarius A a semble-t-il expulsé S5-HVS1 très violemment, ce qui expliquerait une telle vitesse de déplacement.

Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *