ISS : un trou dans un vaisseau Soyouz crée une polémique  

ISS © NASA

Le 30 août dernier, les astronautes de l’ISS découvrent un trou dans la paroi d’un vaisseau Soyouz amarré à la station. Si le trou a été rebouché depuis, une théorie du complot commence à se créer autour de l’origine de cet incident.

Un petit trou de quelques millimètres dans une paroi passe généralement inaperçu, sauf lorsque celui-ci se situe dans un vaisseau Soyouz arrimé à l’ISS (Station Spatiale Internationale). L’équipage a d’abord commencé à noter une très légère diminution du niveau d’oxygène et une chute de pression dans la cabine.

Le jour de la découverte, les six astronautes présents à bord ne se sont pas trop inquiété car la quantité d’air qui s’échappait dans l’espace était très faible. Mais c’est au lendemain de la découverte, en constatant que les niveaux continuaient à baisser lentement, que l’équipage s’est sérieusement penché sur le problème. Les résidants de l’ISS ont eu besoin d’une dizaine de jours pour localiser puis reboucher le trou à l’aide de trois couches d’adhésif et de la colle époxyde.

Dans la vidéo ci-dessous, le cosmonaute Sergey Prokopyev se veut rassurant sur la situation à bord de l’ISS et rappelle que les risques encourus par l’équipage sont très faibles.

Si la pression est désormais rétablie à bord de l’ISS et le danger écarté, se pose maintenant la question de sa formation. L’impact de météorite a logiquement été la piste la plus plausible, elle a rapidement été écartée lorsque les astronautes ont confirmé que le trou a été créé de l’intérieur vers l’extérieur de la station. Les autorités russes ont une hypothèse bien différente.

Trou dans l'ISS © NASA

Trou dans l’ISS © NASA

Une erreur humaine à l’origine du trou

Selon Dmitry Rogozin, le responsable de l’agence spatiale russe Roscosmos, ce trou aurait pu être percé de manière volontaire avec une perceuse. Des traces de ripage sont d’ailleurs nettement visibles sur la peinture tout autour du trou. Le rapport précise également que ce trou a très bien pu être percé par un membre d’équipage de l’ISS ou depuis le sol terrestre.

Drew Feustel, astronaute allemand et capitaine de l’Expédition 56, a de son côté assuré que son équipage n’était en rien responsable de la formation de ce trou. « L’idée même d’émettre cette hypothèse est embarrassante » s’est-il insurgé.

Sabotage ou négligence ? Nul doute que cette affaire ne va pas en rester là. Les responsables de la société Energia Rocket and Space Corporation, assembleur du module Soyouz, ont affirmé qu’ils feraient tout pour comprendre comment un tel incident a pu se produire. L’un de ses employés vient d’ailleurs de témoigner anonymement pour expliquer qu’il a tenté de boucher le trou avec une pâte spéciale après avoir malencontreusement percé un trou dans la coque du vaisseau.

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉

    1 Commentaire

    1. Soyaa

      Cette histoire est très particulière. Je n’ai jamais vu ça. J’ai hâte de savoir qu’elle a été la cause de ce trou.

      Répondre

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *