Le grand plongeon de Cassini dans les anneaux de Saturne

Le grand final de Cassini © NASA/JPL-Caltech

Lancée en 1997, la sonde américaine Cassini finira sa mission en apothéose le 17 septembre prochain. D’ici là, elle se promènera pendant quelques mois à au milieu des anneaux de la géante gazeuse avant de plonger vers sa surface en septembre.

Depuis son lancement il y a vingt ans, la célèbre sonde américaine en a parcouru du chemin. Elle a commencé par utiliser la force gravitationnelle de la Terre, puis est allé cherché celle de Vénus, nécessaires pour trouver suffisamment de vitesse et mettre le cap vers l’extérieur du système solaire. En route, elle est également allé chercher l’élan de Jupiter qu’elle a évidemment étudié au passage. Et après sept ans de voyage, elle atteint enfin sa destination finale : l’orbite de Saturne. Cassini est sans conteste à ce jour l’une des missions les plus prolifiques de l’Histoire du spatial : 10 lunes découvertes, 400 000 photos et des milliers de rapports envoyés sur Terre. La découverte d’un océan sous la glace d’Encélade et des mers de méthane de Titan sont à mettre à son compte également.

Première partie de cette ultime mission baptisée « Grand Finale », une série de passages entre Saturne et le premier de ses anneaux. Une étape périlleuse puisque l’espace qui sépare la planète de ses anneaux n’a jamais été exploré et ne dépasse pas 2400km, un trou de souris à l’échelle du cosmos. Mais c’est aussi une zone qui est potentiellement semée de particules et de micro roches en tous genres. Bien que confiantes sur la « propreté » de cette zone, les équipes de la NASA réfléchissent actuellement à la manière dont les nombreux instruments (une quinzaine de spectromètres, magnétomètres et radars) de la sonde seront déployés sans risquer de se faire percuter. L’une des options actuellement envisagée est d’utiliser la grande antenne de Cassini comme bouclier pour protéger le reste de la sonde.

Anneau B de Saturne © NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute

Anneau B de Saturne © NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute

Le 22 avril, Cassini effectuera le dernier « flyby » au plus près de la lune Titan. Puis elle frôlera l’anneau F pour prendre en photo les anneaux C et B dans le but de mieux comprendre leur évolution. Lors de ces nombreux aller-retours, Cassini prendra les clichés les plus précis jamais enregistrés de la géante gazeuse et de ses anneaux.

En Septembre, la sonde aura consommé tout son carburant et les scientifiques ont convenu, à la quasi majorité, de procéder à un plongeon à la surface de l’astre. Un tel scénario devrait permettre de répondre à de nombreuses interrogations concernant le noyau de Saturne. Car comme pour Jupiter, il est pour l’heure difficile de savoir précisément de quoi est fait le cœur de cette planète. Pour la première fois, Cassini prélèvera des échantillons de l’atmosphère de Saturne et des morceaux de ses anneaux.

Rendez-vous donc le 17 septembre prochain pour assister au « Grand Finale » et la fin de cette mission mythique.

Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉

    1 Commentaire

    1. Pingback: Cassini : la fin en apothéose d'une mission spatiale à suspens -

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *