Espace : Les 10 faits marquants de l’année 2016

Thomas Pesquet fête Noël à bord de l'ISS © FuturaSciences

A quelques jours du réveillon, alors que bon nombre d’entre nous ont l’esprit déjà tourné vers 2017, l’heure est venue de regarder dans le rétroviseur et repenser aux moments forts de l’année. Entre le premier vol de Thomas Pesquet et les diverses missions d’exploration du système solaire, 2016 aura été riche pour les amateurs d’espace. Retour en images sur les moments phare de l’année.

1. Découverte de la 9ème planète du système solaire (Janvier)

Espace - Vue d'artiste de la 9ème planète de notre système solaire © NASA

Vue d’artiste de la 9ème planète de notre système solaire © NASA

L’année 2016 a commencé avec la découverte, par déduction mathématique, d’une neuvième planète dans notre système solaire. Mais pour une preuve visuelle de son existence, il va falloir attendre encore un peu. Car selon les estimations actuelles, cet astre orbiterait à plusieurs dizaines de milliards de kilomètres du Soleil.

Pour plus d’infos, lire l’article « A-t-on vraiment découvert la 9ème planète du système solaire ? »

2. Détection des premières ondes gravitationnelles par LIGO (Février)

Espace - Simulation de la fusion de trous noirs © LIGO

Simulation de la fusion de trous noirs © LIGO

C’est assurément la découverte scientifique de l’année. Longtemps prédites, les ondes gravitationnelles, sortes de ruptures de l’espace-temps, ont finalement été détectées. La nouvelle, venue des scientifiques du LIGO – un interféromètre basé aux Etats-Unis, bouleverse le monde de la recherche en astrophysique en prouvant notamment l’existence des trous noirs. L’astronomie entre cette année dans l’ère des ondes gravitationnelles.

Pour plus d’infos, lire l’article « Les ondes gravitationnelles en 4 questions »

3. Kelly et M. Kornienko rentrent sur terre après un an dans l’espace (Mars)

Espace - Retour sur Terre de Scott Kelly © Reuters

Retour sur Terre de Scott Kelly © Reuters

Le 25 mars 2015, l’astronaute américain Scott Kelly et son collègue russe Mikhaïl Kornienko s’envolent vers l’ISS pour une mission de près d’un an. Compte-tenu des risques auxquels est confronté le corps humain, cette mission est très périlleuse. A leur retour, l’état de santé des deux astronautes est scruté avec précision. En ce qui concerne S. Kelly, la NASA a d’ailleurs un modèle de référence sur qui s’appuyer pour effectuer les diagnostics et les comparaisons, puisque l’astronaute en question a un frère jumeau, lui aussi astronaute pour l’agence américaine.

4. Juno se place en orbite autour de Jupiter (Juillet)

Espace - Juno à l'approche de Jupiter © NASA

Juno à l’approche de Jupiter © NASA

Lancée il y a cinq ans, la mission américaine Juno a atteint cet été l’orbite de Jupiter. Elle doit notamment observer l’atmosphère de la géante gazeuse et étudier sa gravité. Depuis quelques mois, la sonde nous envoie de magnifiques clichés de la plus grande planète de notre système. Juno doit effectuer au total 36 révolutions autour de Jupiter avant que la mission ne prenne fin en février 2018. Mais l’aventure risque de durer moins longtemps que prévu car la sonde semble rencontrer des problèmes de moteur qui pourraient l’empêcher de modifier son altitude.

Pour plus d’infos, lire l’article « La sonde Juno est arrivée aux portes de Jupiter »

5. Rosetta : la fin d’une mission historique (Septembre)

Espace - Représentation de l'atterrisseur Philae posé sur la comète 67P, avec la sonde Rosetta orbitant autour Philae et Rosetta © CNES/ESA

Représentation de l’atterrisseur Philae posé sur la comète 67P, avec la sonde Rosetta orbitant autour Philae et Rosetta © CNES/ESA

Grâce au célèbre programme Rosetta, lancé il y a deux ans, les Européens ont été les premiers à poser une sonde sur une comète. Mais Rosetta a vécu une fin de mission rocambolesque. Alors que les ingénieurs avaient perdu toute trace du lander Philae, celui-ci a finalement été retrouvé quelques semaines avant la fin annoncée de la mission, coincé dans les reliefs de la comète. En quelques mois, la sonde a recueilli une quantité astronomique de données et a permis des avancées scientifiques majeures.

Pour plus d’infos, lire l’article « Rosetta : la fin du voyage »

6. SpaceX met le cap vers Mars

Espace - Elon Musk présente ses ambitions pour la colonisation de Mars © SpaceX

Elon Musk présente ses ambitions pour la colonisation de Mars © SpaceX

Lors d’une conférence attendue, Elon Musk, directeur général de SpaxeX, a présenté ses ambitions pour les années à venir. Les objectifs du milliardaire sont clairs : il souhaite envoyer ses premiers robots sur Mars en 2018 avant de coloniser la planète dans les décennies qui suivent. A cette occasion, Elon Musk a présenté son nouveau projet de vaisseau baptisé Interplanetory Transport System, qui devrait permettre d’envoyer des humains sur d’autres planètes du système solaire. Mais le plus gros succès pour SpaceX est arrivé plus tôt dans l’année. En mars, le nouveau venu du spatial est parvenu à poser un lanceur sur une barge située en pleine mer. Cet exploit est de bonne augure pour la réutilisation, à terme, des lanceurs et la réduction des coûts de lancement.

Pour plus d’infos, lire l’article « Tourisme spatial, lanceurs, vaisseaux cargos : SpaceX est sous pression »

7. La Chine déploie sa deuxième station spatiale et le plus grand radiotélescope du monde (Septembre)

Tiangong dans Interstellar © Youtube

Longtemps dans l’ombre de ses partenaires américains, russes ou européens, la Chine s’affirme aujourd’hui et de plus en plus comme un acteur majeur du spatial. En septembre, le plus grand télescope du monde a été inauguré dans la province de Guizhou. Ce monstre baptisé FAST a d’ores-et déjà commencé ses observations et les premiers résultats sont prometteurs. Quelques jours plus tôt, la Chine a également mis en service Tiangong-2, sa deuxième station spatiale qui vient remplacer la première version, actuellement en perdition.

Pour plus d’infos, lire l’article « Tiangong-1, la station spatiale chinoise pourrait s’écraser sur Terre »

8. La mission d’exploration ExoMars arrive sur la planète rouge (Octobre)

Espace - Surface de Mars © ESA

Surface de Mars prise par la sonde ExoMars © ESA

ExoMars, développée conjointement par l’ESA et l’agence spatiale russe, est une mission d’exploration de la planète rouge. En octobre dernier, les européens procédaient à la première phase : l’atterrissage du robot Schiaparelli. Mais la descente à la surface de la planète ne s’est pas passé comme prévu et la sonde s’est crashé. L’orbiteur en revanche, continue à observer mars et à envoyer des clichés. La mission se poursuivra néanmoins en 2020 avec le lancement du rover ExoMars.

Pour plus d’infos, lire l’article « ExoMars : la sonde européenne s’est écrasée sur Mars »

9. L’astronaute français Thomas Pesquet s’envole vers l’espace (Novembre)

Espace - Thomas Pesquet à bord du Soyouz © ESA

Thomas Pesquet à bord du Soyouz © ESA

Sélectionné en 2009, Thomas Pesquet a depuis passé des années à s’entrainer avant de devenir en novembre dernier, le dixième Français à s’envoler pour l’espace. Sportif, polyglotte, pilote de ligne chez Air France, ingénieur et même musicien, le jeune Normand a un CV très impressionnant qui lui a permis de sortir du lot et d’être sélectionné parmi des milliers de candidatures. A bord de la Station Spatiale Internationale, il suivra un emploi du temps bien fourni et effectuera des dizaines d’expériences destinées à améliorer notre quotidien sur Terre.

Pour plus d’infos, lire l’article « Thomas Pesquet prépare ses valises pour l’espace »

10. Mise en service de Galileo, le GPS européen (Décembre)

Espace - Constellation de satellites Galileo © GalileoGNSS

Constellation de satellites Galileo © GalileoGNSS

Le 15 décembre, le système européen de géolocalisation baptisé Galileo et composé de 15 satellites, est officiellement mis en service. Bien qu’il ait été déployé après les réseaux américain (GPS) et russe (Glonass), Galileo est aujourd’hui le système de géolocalisation le plus précis du monde. En revanche, il va certainement falloir attendre quelques années de plus pour que le système soit complètement opérationnel et accessible au grand public.

 

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *