HAT-P-7b, l’exoplanète qui respire le saphir et le rubis

Exoplanète HAT-P-7b © University of Warmwick

Les découvertes d’exoplanètes s’enchainent et ne se ressemblent pas. Chaque mois, les scientifiques découvrent de nouveaux mondes souvent qualifiés par les médias de « Terre bis » ou de « jumelle de la Terre ». La planète qui nous intéresse aujourd’hui s’appelle HAT-P-7b (ou Kepler 2b). Découverte en 2008, elle a la particularité d’être recouverte de nuages chargés de matériaux précieux.

HAT-P-7b est une géante gazeuse, comme Jupiter, dont la taille est d’environ 500 fois celle de la Terre. En analysant les données fournies par le téléscope Keppler, des astronomes américains ont fait une découverte étrange. Ils ont remarqué que les flux de vents à la surface de la planète varient et que des points lumineux se déplacent dans l’atmosphère. Ces observations laissent à penser que cette exoplanète serait envoloppée d’une atmosphère dans laquelle navigueraient des nuages contenant du coridon. Or ce minéral, selon la matière qu’il rencontre, peut parfois prendre la forme de saphir ou de rubis. L’astronome David Armstrong de l’Univerité de Warmwick émet d’ailleurs l’hypothèse que ces nuages, en mouvement continu, se créent du côté nuit de la planète et se déplacent progressivement vers le côté exposé à la lumière. Une fois au jour, la forte température de surface pousse les nuages vers l’extérieur de l’atmosphère avant que ceux-ci ne se dissipent dans l’espace.

Le pillage des ressources des exoplanètes n’est pas pour demain

Nous évoquions il y a quelques temps la ruée vers l’or spatiale engagée par les companies de forage. Si les astéroïdes ne leur suffisent pas, ces sociétés pourraient mettre le cap vers Kepler 2b pour continuer leurs extractions. Mais soyons rassurés, un tel scénario est pour l’instant totalement impensable. Primo, les nuages chargés de particules de coridon sont bien trop chauds pour y trouver de beaux diamants tels que nous les connaissons. Secundo, HAT-P-7b est située à 1050 AL de la Terre…

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *