Pourquoi « 2015 RR245 » n’est pas encore la 6ème planète naine de notre système solaire ?

L'astre RR245 a été trouvé dans la Ceinture de Kuiper © NASA

Elle n’est pas plus grande que la Grande-Bretagne et figure pourtant parmi les favorites sur la liste des prétendantes au titre de « planète naine ». Découverte il y a quelques mois, 2015 RR245, c’est son nom provisoire, mesure 700km de diamètre et est située à 9,7 milliards de kilomètres du Soleil dans une zone appelée la Ceinture de Kuiper. La semaine dernière, la sphère médiatique s’est emballée en présentant RR245 comme la 6ème planète naine de notre système solaire. Mais c’est en réalité plus compliqué que cela…

La Ceinture de Kuiper est une zone située après Neptune composée de millions de corps célestes qui ont fini par former, sous l’effet de la gravitation, une boucle autour de notre système solaire. La plupart de ces objets sont des astéroïdes de toutes tailles mais on trouve aussi des comètes, mélange de glace et de poussière qui naviguent dans le système solaire. Mais cette zone est de plus en plus réputée pour ses planètes naines, la plus célèbre d’entre elle, Pluton, était même l’une des planètes officielles de notre système avant que l’UAI (Union Astronomique Internationale) ne décide de la déclasser au rang de planète naine en 2006.

A l’époque, la décision avait fait grand bruit, notamment chez certains Américains, sûrement trop tristes d’avoir perdu la seule planète qu’ils aient pu découvrir dans notre système solaire. On distingue donc aujourd’hui deux types de planètes : les planètes « classiques » et les planètes naines. Et pour rejoindre l’une ou l’autre des catégories, la sélection est rude. Il faut dire que la concurrence ne manque pas ! Des centaines de corps célestes figurent sur cette liste dont les plus connus se nomment Quaoar, Sedna, Orcus, Varuna ou encore Salacie.

L'orbite étrange de RR245 © CNRS

L’orbite étrange de RR245 © CNRS

A la fin, c’est l’UAI qui décide

Pour prétendre au titre de planète naine, un astre doit être en orbite autour du Soleil (ce qui exclue les satellites naturels), doit avoir la masse suffisante pour avoir une forme quasi-sphérique et ne doit pas avoir fait place nette sur son orbite (contrairement aux planètes classiques). A l’heure actuelle, l’UAI dénombre cinq planètes naines :

  • Pluton (Ceinture de Kuiper) : la célèbre ex-neuvième planète
  • Eris (Ceinture de Kuiper) : la plus massive de toutes, accompagnée de sa lune Dysnomie
  • Makémaké (Ceinture de Kuiper) : la moins connue. Elle est pourtant elle aussi accompagnée d’une lune, nommée MK2 (rien à voir avec le groupe de cinémas).
  • Hauméa (Ceinture de Kuiper) : la plus bizarre. Ce petit astre est extrêmement brillant car il est recouvert d’une couche de glace qui reflète la lumière. Mais on le reconnait surtout par sa forme d’ellipse si particulière.
  • Cérès (Ceinture Principale) : la plus petite des planètes naines reconnues mais aussi la plus proche de nous. Elle reçoit en ce moment même la visite de la sonde Dawn. Petite différence par rapport aux autres : elle est située dans la Ceinture Principale, un groupe d’astéroïdes qui navigue entre Mars et Jupiter.
Planètes naines © Astronova.fr

Planètes naines © Astronova.fr

Contrairement à ce que relatent de nombreux sites depuis la semaine dernière, la petite RR245 n’a pas encore été reconnue officiellement comme planète naine mais elle rejoint le casting des corps célestes susceptibles de rejoindre ce groupe si convoité. Et il va falloir être patient car l’UAI ne donnera pas son verdict avant plusieurs mois.

Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉

    1 Commentaire

    1. Pingback: Découverte d’un anneau autour de la planète naine Hauméa -

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *