Barack Obama légalise la colonisation de l’espace

Barack Obama NASA

A qui appartient l’espace ? Voilà une question qui n’a pas fini de faire débat. Depuis les débuts de la conquête spatiale, on estime que l’espace n’est la propriété de personne. Mais il y a quelques semaines, Barack Obama a fait machine arrière et déclenché les hostilités outre atmosphère.

Il n’est de secret pour personne que nos besoins en énergie ne cessent d’accroitre pendant que les ressources naturelles présentes sur Terre, elles, diminuent. Mais pas de panique, les sociétés privées ont trouvé la solution : aller chercher ces ressources dans l’espace. Les entreprises et les scientifiques regardent donc de plus en plus vers l’espace pour trouver de quoi satisfaire nos besoins. Les plus rapides sur le coup ont été Deep Space Industries et Planetary Resources, une société financée par Larry Page et Eric Schmidt de Google et James Cameron. Leur but ? Réaliser l’exploitation minière d’astéroïdes ou de comètes.

Il faut dire que les petits bouts de roche ne manquent pas d’intérêt : de l’eau (sous forme de glace), des métaux rares (nickel, minerai de fer, or, platine etc.) ou encore du gaz. Et les quantités semblent presque infinies. Selon les créateurs de Planetary Resources, un astéroïde de 500m de long contiendrait autant de platine que la quantité jamais extraite du sol terrestre !

AstroNova le Blog de l'astronomie et de l'espace - Forage d'astéroïdes © Geoforum

Forage d’astéroïdes © Geoforum

Objectif : coloniser l’espace

Mi-Novembre, Barack Obama a lancé un véritable pavé dans la marre, qui n’a vraisemblablement pas retenu l’attention des médias français. Le président américain a validé un texte intitulé « The US Commercial Space Launch Competitiveness Act« , qui autorise les Américains de s’approprier « tout matériau trouvé dans un astéroïde ou sur la Lune« . Non seulement cette loi ne s’applique qu’aux citoyens et entreprises américains, mais en plus, cela va à l’encontre d’un précepte admis depuis des dizaines d’années : l’espace n’appartient à personne. Cette nouvelle loi va accélérer les projets miniers dans l’espace et attiser la curiosité d’autres nations pour ce secteur.

Pour les moment, aucune autorité dans le monde n’a sourcillé, ni les Russes, ni les Chinois, car il parait évident que ceux-ci ont la même idée en tête. D’ailleurs, certaines agences spatiales ont entamé des projets dans ce secteur. La mission Rosetta qui passionne tant les foules a pour objectif d’améliorer nos connaissances en matière de forage spatial. La JAXA, l’agence spatiale japonaise a, quant-à-elle, lancé l’année dernière la sonde Hayabusa-2 qui devrait revenir sur Terre en 2020 avec à son bord, des poussières extraites des sous-sols d’un astéroïdes.

Entre exploitation des ressources et tourisme spatial, l’espace est en train de devenir un véritable business.

AstroNova le Blog de l'astronomie et de l'espace - Hayabusa-2 © JAXA

Sonde Hayabusa-2 © JAXA

Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉

    2 Commentaires

    1. Pingback: HAT-P-7b, l'exoplanète qui respire le saphir et le rubis -

    2. Pingback: A quoi joue Igor Ashurbeyli, "Père" d'Asgardia, la première nation spatiale ? -

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *