Phobos, chronique d’une fin annoncée

D’ici 40 millions d’années, la planète Mars pourrait se voir entourée d’un anneau comme ses lointaines voisines Jupiter ou Saturne. Pourquoi ? Parce que son plus grand satellite Phobos est en train de se disloquer à cause la force exercée par la planète rouge…

D’une circonférence de seulement 70km, Phobos ressemble à première vue à une météorite classique mais c’est pourtant la plus grande des deux lunes de Mars. Dans plusieurs dizaines de millions d’années, la planète rouge va vivre un bouleversement sans précédent. Comme tous les satellites, Phobos gravite autour de la planète à laquelle il est associé. Mais le problème, c’est qu’il se rapproche de plus en plus de Mars et le gros cailloux va finir par atteindre un point critique où il sera situé tellement proche de Mars que la gravité et la force des marée vont littéralement pulvériser le petit satellite. Les débris les plus gros devraient s’écraser à la surface de Mars mais les plus petits vont rester en orbite autour de la planète et se regrouper pour former un anneau.

AstroNova le Blog de l'astronomie et de l'espace - Phobos © NASA

Phobos © NASA

Phobos est en train de tomber sur Mars

Aujourd’hui déjà, Phobos orbite à une distance proche de Mars : 6000km seulement, c’est 63 fois moins que la distance Terre-Lune ! Mais pas d’inquiétude, notre Lune adorée subit elle le phénomène inverse et s’écarte de nous à une vitesse de quelques centimètres par an. Si les scientifiques savent depuis longtemps que Phobos finira ses jours à la surface de Mars, le magazine Nature Geoscience vient d’annoncer que Phobos n’aurait finalement pas le temps d’atteindre la surface de Mars et qu’il aurait commencé à se disloquer. Lors des survols de la sonde européenne Mars Express ces dernières années, les premiers signes de cette tragédie apparaissaient déjà. Comme l’en témoigne la photo ci-dessus, des stries sont clairement visibles à la surface de Phobos. La force des marées gravitationnelles exercées entre les deux astres a pour conséquence de rabaisser l’orbite de Phobos et de fragiliser davantage sa structure. Cette dernière, composée essentiellement de chondrite carbonée, est d’ailleurs très fragile et extrêmement poreuse.

Mars va se refaire le portrait mais aucun d’entre nous ne vivra malheureusement assez longtemps pour contempler cette merveille.

Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *